CEDEAO : ECONEC organise sa 6eme assemblée générale et un symposium international sur l’inclusivité politique à Abuja

Le réseau des commissions électorales de la CEDEAO (ECONEC), l’organisation faîtière des organes de gestion électorale (EMB) en Afrique de l’Ouest, tient sa 6ème assemblée générale biennale à Abuja, au Nigeria, les 6 et 7 août 2019, qui sera précédée lundi d’un Symposium international sur la promotion de l’inclusion dans le processus électoral.

D’après la note d’information reçue, c’est le Président de la République fédérale du Nigéria, Muhammadu Buhari qui va officiellement procéder à l’ouverture du symposium.

Entre autres dignitaires censés honorer l’occasion, on peut citer le président du Sénat nigérian, le sénateur Ahmad Lawan, le président de la Chambre des représentants, Femi Gbajabiamila, le président de la Commission de la CEDEAO, Dr Jean-Claude Kassi Brou, le vice-président Finda Koroma, représentant spécial du Secrétaire général et chef du bureau des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel, Dr Mohamed Ibn Chambas, et le chef du Comité des relations européennes Délégation de l’Union au Nigéria et à la CEDEAO, M. Ketil Karlson.

Le double événement est organisé par ECONEC en collaboration avec la Commission électorale nationale indépendante (INEC) du Nigéria et le Centre européen de soutien électoral (ECES) avec un financement de l’UE et du gouvernement allemand.

Le symposium fournira une plate-forme pour discuter des cadres juridiques et des mesures pratiques souhaitables pour renforcer la participation et la représentation des femmes, des jeunes et des personnes handicapées dans le processus électoral en Afrique de l’Ouest.

Pour rappel, la Commission de la CEDEAO et les OGE d’Afrique de l’Ouest ont mis en place l’ECONEC en 2008, parmi d’autres objectifs visant à promouvoir des élections libres et crédibles; promouvoir des organisations et des administrateurs électoraux indépendants et impartiaux; renforcer la confiance du public dans le processus électoral grâce à des procédures électorales libres et crédibles, et développer un noyau de personnel électoral professionnel intègre, doté d’un sens aigu du service public et engagé dans la démocratie.

Parmi les autres objectifs on peut citer l’apport de la prévisibilité au cadre des élections; la  suscitation d’un engagement en faveur de la promotion et de la consolidation de la culture démocratique afin de créer un environnement propice à l’organisation pacifique des élections; l’encouragement du partage des expériences, des informations, de la technologie et des documents électoraux par les OGE et aussi la coopération pour l’amélioration des lois et pratiques électorales.

Le réseau a également pour mandat de promouvoir l’harmonisation progressive des lois et pratiques électorales, en fonction des besoins, en tirant parti des bonnes pratiques en matière électorale; rationalisation et mise en commun des ressources afin de réduire les coûts liés à la tenue d’élections; et d’améliorer les conditions de travail de ses membres dans l’accomplissement de leur mandat.

Après plusieurs années d’existence difficile en raison d’un financement insuffisant et de l’absence d’un secrétariat fonctionnel, le conseil d’administration de l’ECONEC, élu en mars 2017 lors de la 5e Assemblée générale à Cotonou (République du Bénin), a réussi à redresser la fortune du réseau en renforçant son profil et sa visibilité avec la mise en œuvre démontrable d’activités percutantes.

L’ordre du jour de la 6 e Assemblée générale comprend l’élection d’un nouveau conseil d’administration en remplacement de l’équipe sortante de cinq membres dirigée par le professeur Mahmood Yakubu, président de la Commission électorale nationale indépendante du Nigéria (INEC).

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles