CEDEAO : des tests entamés pour la capacité opérations de maintien de la paix multidimensionnelles dans la région

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), a entamé la Conférence principale de planification (CPP ) pour son nom de code, l’exercice de poste de commandement (CPX) JIGUI IV, dont la tenue est prévue en 2019. Cette initiative entre dans le cadre d’un test pour la capacité de sa force d’attente à mener une planification stratégique et opérationnelle des opérations de maintien de la paix multidimensionnelles dans la région.

Ce CPP de cinq jours, qui a débuté le 24 septembre 2018 au Collège national de défense (NDC) d’Abuja, au Nigeria, verra des représentants des États membres et des centres d’excellence de la CEDEAO à finaliser le plan d’exercice du CPX.

Les participants doivent également travailler dans des groupes de travail pour développer davantage le scénario d’exercices, évaluer des détails techniques tels que les services de communication et d’information (CIS), la stratégie d’information et de médias, le support réel et la liste des principaux événements et principaux incidents. (MEL-MIL) de l’exercice.

Représentant le Commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Commission de la CEDEAO, le général Francis Behanzin, le Directeur du maintien de la paix et de la sécurité régionale, Cyriaque Agnekethom, a assuré aux participants l’engagement de la Commission de veiller à la bonne exécution du CPX.

  1. Agnekethom a exprimé sa confiance dans la capacité des représentants des agences de sécurité des États membres à planifier et à exécuter le CPX-JIGUI IV.

De son côté, le représentant du commandant du NDC, le général Peter Dauke, a déclaré que la décision de la CEDEAO de maintenir la capacité opérationnelle totale (FOC) du déploiement rapide du FSE est inestimable dans le monde instable d’aujourd’hui des conflits armés ».

«Le CPX, organisé en collaboration avec l’Union africaine (UA) et la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), est essentiel à la préservation de l’humanité par le maintien de la paix et de la sécurité internationales», at-il déclaré.

S’exprimant également lors de la séance d’ouverture de la réunion, la conseillère GIZ pour la paix et la sécurité, Mme Phidelia Amey, a exprimé son optimisme quant au fait que le MPC s’appuiera sur les résultats de la conférence de planification initiale (IPC) en novembre 2017.

Le CPX-JIGUI IV qui utilisera le scénario CARANA est le quatrième exercice de poste de commandement mené par la CEDEAO. Il vise également à exercer le commandement et le contrôle des forces déployées lors d’une opération de soutien de la paix mandatée par la CEDEAO / UA.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles