Ce guide religieux se sapait, dansait et faisait la fête, oui, Cheikh Béthio a vécu sa jeunesse

Ces propos qui vont suivre, sortis de la bouche d’une autre personne et dirigés vers ce guide, lui auraient valu, à coup sûr, une bastonnade mémorable. Mais voilà, ils sont issus d’une voix autorisée, celle du Cheikh des Thiantacounes en personne.

Comme pour expliquer qu’on est tous des humains et qu’il faut que jeunesse se passe, Cheikh Béthio Thioune a tenu à Dianatoul Makhwa, son fief, des propos sur son passé qui expose un pan occidentaliste de sa vie, avant d’être un guide religieux.

Voici, une partie de ses confidences rapportées par nos confrères du journal ‘’L’Obs’’

« Je ne suis pas un marabout comme les autres. J’ai été un administrateur civil de classe exceptionnelle. Je portais des cravates haut de gamme, je mettais ma veste et me dirigeais vers Ziguinchor pour faire la fête… », ainsi a-t-il campé le décor d’un pan de son passé.

Mais, témoigne-t-il, « C’est Serigne Saliou Mbacké qui m’a sorti de ces mondanités que j’ai connues avant vous ».

Il s’adressait à ses disciples, en présence de ses épouses et proches, mais aussi du patron de D-Média, Bougane Guèye Dany.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles