Casamance/Coupe de bois abusive : Macky sort le fouet contre les fautifs

Venu procéder hier vendredi à la clôture de la 1ère édition de la Conférence nationale sur le développement durable, ouverte depuis mercredi à Dakar, le chef de l’État a profité de cette occasion pour mettre en garde les coupeurs de bois et autres entreprises qui exercent dans la zone permettant au Sénégal de perdre plus de 40 000 hectares de forêts par an.

« C’est un phénomène insoutenable. Chaque année, nous perdons près de 40 000 hectares de forêts, à cause de cette activité criminelle totalement inacceptable », a fustigé le président de la République. Réitérant sa fermeté par rapport à ce fléau, il a demandé au ministre de l’Environnement de lui proposer, dans les meilleurs délais, les mesures visant à renforcer les plaintes contre la coupe abusive au Sénégal. Tout en invitant les élus locaux à discuter avec leurs pairs sur ce fléau afin de mettre en place une peine capitale pour les fautifs.

« Nous allons procéder à la réforme du Code pénal sur ces aspects, pour les valoriser et les finaliser afin de renforcer la peine de 3 à 5 ans pour les criminels » a promis Macky Sall. Il a  annoncé par ailleurs, le recrutement de 400 agents forestier pour mettre fin à la coupe abusive de bois, notamment dans le sud du pays.

« J’ai instruit le gouvernement pour que les mesures les plus vigoureuses soient prises, afin de mettre un terme à ce fléau », a-t-il déclaré. Pour pallier à ce manquement, parmi les 400 agents qui seront recrutés, 200 seront dans le secteur opérationnel de lutte contre la coupe de bois au niveau du service des Eaux et forêts.

Le chef de l’État ne s’est pas contenté du recrutement, il a fait savoir également que l’ensemble des forces de sécurité, notamment les agents des eaux et forêts et la gendarmerie nationale seront en opération pour lutter, de manière décisive et avec détermination, contre la coupe abusive.

Idrissa Diop Idy

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles