Caravane des PME de Ziguinchor 2016 : 420 millions pour l’accompagnement des entreprises de la localité

Le ministre du Commerce, du Secteur Informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits Locaux et des PME, M. Alioune Sarr, en marge de la caravane des PME de Ziguinchor 2016, a procédé à la remise de financement de 420 millions aux PME de Ziguinchor.

« La caravane des PME vise à rapprocher, à délocaliser, à vulgariser tout le dispositif d’appui destiné aux petites et moyennes entreprises. Le programme d’appui au secteur informel que nous avons initié, bénéficie de la confiance du secteur bancaire. Pour un financement de 420 millions, la Banque CBEAO et la BIMAO ont accepté d’accompagner les entreprises qui sont dans la région de Ziguinchor et qui évoluent dans l’économie informelle », souligne le ministre du commerce, M. Alioune Sarr en marge de la cérémonie.

D’après M. Alioune Sarr, l’objectif de la caravane des PME, c’est de s’approcher de nos Petites et moyennes entreprises, les écouter, noter leurs préoccupations et l’ensemble des services qui l’accompagnent voire comment apporter un dispositif d’appui à ces entreprises-là.

Il rajoute : « Mais également enfin, cette caravane permettra aux entreprises de disposer une sorte de guichet unique qui leur permettra d’accéder à l’ensemble des services d’appui et d’accompagnement de PME PMI au Sénégal. C’est l’objectif de la caravane des PME, qui est de délocaliser et vulgariser tous les services d’appui et d’accompagnement fournis par l’Etat aux PME PMI sénégalaises ».

Il estime que l’étape de Ziguinchor leur a permis de faire le bilan à mi parcours, d’abord le financement concret par le secteur bancaire.
« Vous savez quand les banques acceptent de mettre de l’argent dans le secteur,, c’est que le secteur est crédible. Quand nous avons lancé le fonds de garantie du secteur informel, nous étions que le ministère et le FONGIP. Aujourd’hui, les banques acceptent d’injecter de l’argent, donc c’est un bilan très positif. L’une des problématiques majeures du secteur informel au Sénégal ; c’est le financement, elle est en train d’être réglée par les banques. C’est les banques qui sont habilitées à financer une économie. Et donc de ce point de vue sur l’appui au service financier, cette caravane des PME commence, à apporter des résultats très concrets, très positifs », avance M. Alioune Sarr.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles