Cameroun : trois gendarmes, dont une femme, tués par de présumés séparatistes

Ces soldats ont été abattus lors de plusieurs attaques menées par des présumés séparatistes anglophones. Ils ont été tués jeudi dans le nord-ouest anglophone du Cameroun.

D’après BBC Afrique, deux des trois soldats ont été tués sur leur poste de travail à Mbingo, localité située à environ 20 kilomètres de la ville anglophone de Bamenda. Parmi eux, une femme, tandis que le troisième soldat a trouvé la mort alors qu’il assurait la sécurité d’une station-service à Nkwen, un quartier du centre-ville de Bamenda.

Une autre attaque des présumés séparatistes anglophones a eu lieu à Pinyin, un village à l’entrée nord de la région du nord-ouest.

Suite à cette attaque, plusieurs civils blessés par balles ont été conduits à l’hôpital régional de Bamenda.

En rapport avec ce regain de tension, les autorités ont interdit toute vente d’armes à feu, et ordonnent la fermeture de toutes les armureries. En plus, nous dit BBC Afrique, les personnes détentrices d’une arme à feu doivent impérativement les remettre aux autorités.

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles