Burkina : Le Ministre délégué à la Sécurité limogé

Le ministre délégué en charge de la Sécurité du Burkina Faso, Sidi Paré, a été limogé vendredi, informe le communiqué du Conseil de ministre, tenu le même jour à Ouagadougou.
Sidi Paré a été le seul membre du gouvernement à n’avoir pas pris part au premier conseil des ministres après le coup d’Etat du 16 septembre 2015.
Il a été nommé en fin juillet dernier, après le départ d’Auguste Denise Barry du Gouvernement.
Dans le décret, le Gouvernement n’a pas expliqué les raisons du limogeage de Paré.

 
Cependant, certaines indiscrétions laissent entendre que le ministre délégué débarqué était de connivence avec les putschistes du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) dont la dissolution a été annoncée par le Conseil des ministres de vendredi.

 
Le même conseil des ministres a aussi mis fin aux fonctions du Colonel-major Boureima Kéré, Chef de l’Etat-Major particulier de la Présidence du Faso.

 
Le mercredi 16 septembre dernier, le président Kafando, le PM Zida et des membres du gouvernement, ont été enlevés en plein Conseil des ministres par des soldats du RSP.

 
Au lendemain de cette prise d’otage, les auteurs annoncent la dissolution des organes de la transition et la mise en place du Conseil national pour la démocratie (CND) dirigé par le Gal de brigade Gilbert Diendéré, un proche du président déchu Blaise Compaoré.

 
Ce coup d’Etat a été condamné par la population burkinabè et la communauté internationale qui a exigé le retour de la transition.

 
Mercredi dernier, le président de transition Michel Kafando a été réinstallé par ses pairs de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Source APAnews

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles