Burkina-Faso : la présidente du CSC et son responsable financier arrêtés pour un présumé détournement de 650 millions FCFA

Le 6 septembre, Nathalie Somé, la présidente du Conseil supérieur de la communication (CSC) du Burkina Faso a été arrêtée. Elle serait complice de « malversations financières » constatées au sein de l’institution.  

Souleymane Séré, le responsable financier de l’institution, a été arrêté un jour plus tôt que sa supérieure hiérarchique pour la même affaire.

La présidente du CSC et son subordonné seraient responsables du détournement de près de 650 millions de FCFA sur plus d’un milliard de francs CFA alloués pour l’organisation des élections couplées législatives et présidentielles de novembre 2015.

L’affaire a été révélée par une enquête de l’Autorité supérieure de contrôle de l’Etat et de la lutte contre la pauvreté (ASCE-LC).

Nathalie Somé avait été nommée à la tête du CSC, le régulateur des médias au Burkina Faso, le 12 septembre 2014.

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles