Bourse : le PDG et fondateur du Groupe chinois Zendaï en visite à la BRVM

Le Président Directeur Général et fondateur du Groupe chinois Zendaï,  Zhikang Daï, a effectué une visite de travail à la tête d’une délégation de haut niveau au siège de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) à Abidjan, le vendredi 07 juillet 2017.

Cette visite du groupe Zendaï fait suite à la signature, le 15 juin 2017 à Shanghaï, d’un Mémorandum d’entente entre la BRVM et la Bourse de Shanghaï, indique un communiqué de l’institution ouest africaine.

Zendaï est un groupe privé chinois fondé par son actuel Président Directeur Général,  Daï Zhikang, en 1992. Il est impliqué dans plusieurs secteurs d’activités: le développement immobilier, le tourisme et les finances. Ceux-ci sont complétés par des intérêts commerciaux dans les ressources énergétiques, les technologies de l’information et les industries créatives.

Au cours de cette visite, la délégation chinoise a pu découvrir les installations technologiques de la BRVM et s’imprégner de leur mode de fonctionnement.

Cette visite a été l’occasion pour le groupe chinois de s’informer sur le potentiel économique de l’UEMOA, le mode opératoire des introductions en bourse et sur les performances réalisées par la Bourse régionale au cours des dernières années.

Le Groupe Zendaï est actif en Afrique à travers notamment ses filiales Zendai Gold au Mali et Zendai Development en Afrique du Sud.

A l’issue de cette visite, M. Daï a indiqué que son Groupe, déjà présent au Mali dans le secteur minier, allait engager des réflexions stratégiques pour une présence active sur le marché financier régional de l’UEMOA et encourager les entreprises chinoises travaillant en Afrique à s’intéresser à ce marché pour accompagner le développement de leurs activités.

Quant à  Edoh Kossi Amenounve de la BRVM, il a rappelé que cette visite vient concrétiser la démarche d’ouverture et de partenariat avec le secteur privé chinois ainsi que les investisseurs qui sont en quête d’investissements en portefeuille en Afrique. Il s’agit d’une nouvelle dynamique d’investissement et de création de richesse qui doit bénéficier à notre continent.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles