Blocus de la transgambienne Enda CACID pour des discussions constructives et solidaires

Communiqué

« Blocus de la frontière entre le Sénégal et la Gambie: Enda CACID encourage les deux gouvernements à mener leurs discussions dans un esprit constructif et solidaire dans l’intérêt du peuple Sénégambien ».

Dans les prochains jours, les gouvernements de la Gambie et du Sénégal vont ouvrir des discussions directes en vue de trouver une solution heureuse et diligente au blocus de la frontière entre les deux pays. Ce blocus qui dure depuis plusieurs mois a occasionné un profond malaise entre les peuples et des impacts économiques significatifs sur plusieurs secteurs économiques dans les deux Etats.

C’est pourquoi le Centre Africain pour le Commerce, l’Intégration et le Développement (Enda CACID) se réjouit fortement de cette nouvelle et encourage les deux gouvernements à se parler, sans délai, avec un esprit constructif, respectueux et solidaire, seule façon d’entretenir les relations entre la Gambie et la Sénégal.

Par l’histoire, la géographie et la sociologie, la Gambie et le Sénégal représentent le même peuple, séparé seulement par la colonisation et les réalités de l’évolution des Etats modernes.

Enda CACID invite les deux gouvernements à utiliser leurs ressorts socioculturels communs et l’aspiration profonde du peuple Sénégambien à vivre ensemble pour bâtir un espace de co-développement et de prospérité. Aucun des deux Etats ne gagnerait à humilier l’autre, à le déstabiliser ou l’étouffer.

Au contraire, ils gagneraient tous les deux à mutualiser leurs ressources et leurs expertises pour renforcer la circulation des marchandises et des personnes et à encourager leur  secteur privé à investir de part et d’autre de la frontière pour renforcer les liens économiques.

Enda CACID exhorte SEM Macky Sall à enfiler son costume de Président en exercice de la CEDEAO pour donner des directives aux deux délégations afin qu’elles adoptent une approche coopérative et intégrative dans leurs  discussions pour trouver une solution durable et définitive.

Enda CACID invite par ailleurs S.E.M le Prof. Dr. El hadji Yaya A. J.J Junkun Jammeh, Président de la République de la Gambie à privilégier la concertation avant toute décision pouvant affecter le Sénégal, ce qui permettrait de lever tous les malentendus qui naissent et grandissent en l’absence d’un dialogue direct.

Enda CACID invite en outre S.E.M le Président Jammeh à faciliter la construction du pont sur le fleuve Gambie, pont dont le financement serait déjà acquis, et qui contribuerait à coup sûr au développement socio-économique des deux pays.

Enda CACID annonce enfin la mise sur pied prochainement du  « FORUM DE LA SENEGAMBIE » qui sera un cadre d’échange et de concertation « non officiel » entre les deux pays. Il réunira des personnalités et des bonnes volontés qui agiront en appui aux efforts des deux gouvernements afin prévenir la survenue de conflits et d’aider à les résoudre lorsqu’ils éclatent.

Ce forum sera composé de représentants des secteurs socio-professionnels des deux pays (transporteurs et commerçants, associations à la base, élus locaux et parlementaires,  etc.). Le Forum s’appuiera sur le Réseau des Acteurs de la Sénégambie Méridionale pour la Libre Circulation des Marchandises et des Personnes (Gambie, Guinée Bissau, Sénégal) qui a été mis sur pied en 2015 et porté par la « Maison des Citoyens de la CEDEAO » (MCC). La MCC est un projet d’Enda CACID installé à Ziguinchor, œuvrant pour la facilitation du commerce régional, la formation et le renforcement des acteurs sur les instruments du commerce, la diffusion des textes et protocoles de la CEDEAO, la médiation et l’accompagnement des acteurs dans leurs relations avec les agents de contrôle aux frontières et le renforcement de la citoyenneté communautaire et la visibilité de la CEDEAO.

Pour Enda CACID

Souleymane Barro, chargé de la communication

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles