Beverly Hilles/Californie : Un prince saoudien arrêté pour, séquestration et crime sexuel

Majed Abdulaziz Al-Saud, 29 ans, a été arrêté il y a trois jours pour délit grave. Il est soupçonné d’un crime sexuel après que des voisins ont affirmé avoir vu une femme ensanglantée crier à l’aide et d’essayer de sortir de son sa maison.

Al-Saud est également confronté à un chef d’accusation de violence et de séquestration à Californie où il réside, car le prince saoudien aurait tenté forcer une domestique à accomplir un acte sexuel avec lui.

La Police de Los Angeles avait été appelée à la zone résidentielle dans le bloc 2500 de Wallingford Drive, Beverly Glen zone après qu’un gardien a rapporté avoir entendu une «perturbation», ont indiqué des responsables.

Arrivés sur les lieux, les policiers ont interrogé les résidents de la maison de Saud Al- et escortés quelques 20 personnes de cette résidence, ont indiqué des responsables.

Le prince saoudien a été arrêté et libéré sous caution de 300.000 $ jeudi après-midi, il doit comparaître  le 19 Octobre prochain. Le viol est considéré comme un crime sexuel. La police a confirmé qu’il ne bénéficie pas d’une immunité diplomatique.

C’est Tennyson Collins, un de ses voisins, qui a affirmé au Los Angeles Times  avoir vu une femme qui saignait crier en demandant de l’aide, et qui désespérément essayait de gravir un mur d’une certaine hauteur qui borde  la propriété du prince.

L’ambassade de l’Arabie Saoudite à Los Angeles et Département d’Etat américain pour le moment n’étaient pas disposés à commenter qui se pose comme un scandale.

Selon la police a déclaré Al-Saud louait cette propriété de Beverly Hills d’une grande surface, actuellement évaluée à 37 millions $.

Beverly Hills est en passe de devenir une aire de jeux pour les mégas riches du Moyen-Orient.

Pour les quelques derniers étés, de riches jeunes Saoudiens, des Qataris, des Koweïtiens et autres Moyen-Orientaux, accompagnés de leurs proches affluent vers la région.

Leurs anciens repaires à Paris, Londres, Cannes et Monaco seraient devenus moins réceptifs.

Source: dailymail.co.uk

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles