Bénin : chaude journée hier avec le domicile de l’ex président, Boni Yayi, encerclé par la Police et des manifestations dans les rues

L’alerte a été donnée sur les réseaux sociaux en début d’après-midi.

Selon l’information rapportée, les forces de sécurité seraient venues interpeller l’ex-Président, au motif qu’il aurait appelé publiquement à manifester dans les rues, contre le scrutin législatif du 28 avril 2019 pour lequel la Commission électorale nationale autonome (Cena) a annoncé un taux de participation de 22,99%.

Très vite, la rue menant au domicile du président Yayi a été pris d’assaut par des jeunes aux cris hostiles au pouvoir. Une situation qui a dégénérée avec des jets de pierres et autres projectiles à l’endroit de la Police Républicaine, contrainte de replier. Les jeunes barricadent alors la voie à l’aide de pneus en les brûlant pour bloquer la circulation.

Les éléments de la Police Républicaine, reviennent quelques minutes plus tard, avec des renforts. Grâce aux gazs lacrymogènes, ils dispersent la foule et dégagent les pneus brûlés sur la voie.

Entre-temps, des leaders de l’opposition, dont l’ancien président Nicéphore Soglo et son épouse Rosine Soglo et l’ancien ministre délégué chargé de la Défense nationale, Candide Azannaï ont rejoint Boni Yayi à son domicile.

Source APA

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles