Barkélou de lactuacho.com : Ce témoignage de l’Administrateur du cercle de Diourbel qui blanchit et atteste de la Sainteté de Khadimoul Rassoul

«… Ce Cheikh détient certes une puissance innée, dont la raison ne parvient pas à saisir la source et expliquer la capacité de sympathie.

La soumission des hommes envers lui est extraordinaire et  leur amour pour lui les rend inconditionnels. Il semble qu’il détienne une lumière prophétique et un secret divin semblable à ce que nous lisons dans l’histoire des prophètes.et des peuples.

Celui-ci se distingue toutefois par une pureté de cœur, par une bonté, une grandeur d’âme et un amour du bien, aussi bien pour l’ami que pour l’ennemi : qualités pour lesquelles ses prédécesseurs l’auraient envié, quelques grandes furent leurs vertus, leur piété et leur prestige.

Les plus injustes des hommes et les plus ignorants des réalités humaines sont ceux qui avaient porté contre lui l’ambition du pouvoir temporel.

Je sais que les prophètes et les saints qui ont mené une guerre sainte l’ont fait sans disposer de la moitié de la force dont dispose ce Cheikh… »

C’est un extrait du rapport de Monsieur Antoine Jean Martin Arthur Lasselves, administrateur du Cercle de Diourbel du 01/10/1913 au 01/11/1915.

Monsieur Lasselves est Docteur en Médecine et Médecin de la marine, avant le grade d’officier.

Admis dans le corps des administrateurs de colonie en 1905, commandant de cercle Nioro (Sahel) en 1906, administrateur du Cercle de Diourbel du 01/10/1913 au 01/11/1915.

Mobilisé en France dans le corps de la santé en 1915, démobilisé le 01/04/1919, Officier de la légion d’honneur.

Nommé administrateur  en chef des colonies, inspecteur des affaires administratives, dans les cercles de la Guinée en 1919.

Admis à la retraite le 11/03/1923.(Dossier IC, 374 Archives du Sénégal)

 

La Copie de l’extrait 

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles