Autoroute Ila Touba La grogne se répand chez les travailleurs de Chinese Road

Chez les travailleurs du grand projet du président Macky Sall, ‘’Autoroute ila Touba’’ ce n’est pas la grande joie.

Ils ont d’ailleurs déversé leur bile hier lundi face à la presse, dénonçant leurs conditions de travail précaires et les autres difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Non seulement leurs charges et heures de travail sont énormes, mais ils sont sans contrat de travail.

Pendant une heure de temps, ces travailleurs de Chinese Road et Beach Corporation, frustrés, ont arrêté leurs travaux pour exprimer leur ras-le-bol.

Pour le moment sous protocole d’accord, ce qui est loin d’être un contrat, ils disent travailler plus de 10 heures de temps par jour, pour percevoir moins de huit de rémunération/jour.

En plus, selon toujours ces manifestants, à la paie, ils ne reçoivent aucun bulletin pour savoir si les cotisations sociales sont défalquées ou non de leurs maigres salaires.

Ils en appellent à l’arbitrage de l’Etat qui doit réagir à cette injustice. Ils envisagent au-delà d’avoir saisi l’inspection du travail, de mettre fin à cette situation qui frise l’esclavage.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles