Autonomisation des Femmes en Agriculture Mobilisation pour l’avancement de l’Agenda

Une réunion de Haut Niveau sur l’initiative «Autonomisation des Femmes en Agriculture» (EWA) se tient à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 27 janvier 2018, en marge du 30e Sommet de l’Union Africaine. Cette rencontre est organisée sur convocation de Son Excellence le Président Olusegun Obasanjo, un grand champion de l’initiative EWA, en vue de mobiliser et obtenir l’engagement de diverses parties prenantes pour l’avancement de l’agenda EWA.

Communiqué : Ces assises ont comme objectif général de renforcer la Plateforme des champions de l’initiative EWA pour le partage des progrès réalisés, la redynamisation des stratégies de création de partenariats et la promotion des modèles possibles d’entreprises agricoles dirigées par des femmes.

Forts de la conviction que les femmes africaines sont des actrices essentielles de la transformation de l’agriculture, Femmes Africa Solidarité (FAS) et le réseau de la Campagne: « Le Genre Mon Agenda » (GIMAC) avaient, en partenariat avec la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) et la Fondation Mo Ibrahim, coordonné la mise en place de l’initiative « Autonomiser les femmes dans l’agriculture » (EWA).

Cette initiative a été officiellement lancée en marge du 19e Sommet de l’UA à Addis-Abeba, en Ethiopie, le 15 juillet 2012 sous la co – présidence de S.E. Ellen Johnson Sirleaf, l’ex Présidente du Liberia et S.E. Paul Kagamé, Président du Rwanda.

La réunion de Haut Niveau de ce 27 janvier 2018 vise, entre autres, à renforcer l’élan politique de haut niveau et l’engagement des parties prenantes en faveur de la mise en œuvre de la première phase du programme régional.

Elle cherche également à renforcer l’engagement et les partenariats stratégiques avec différentes parties prenantes en faveur de la mise en œuvre effective de l’initiative EWA et des projets et programmes associés. Elle veut aussi plaider pour la reconnaissance de la contribution des femmes rurales à la chaîne de valeur agricole dans les pays pilotes, ainsi que pour des voies et moyens d’améliorer leur productivité et leur niveau de revenus.

Cette rencontre de Haut Niveau ambitionne la sensibilisation et l’engagement des parties prenantes pour que l’initiative EWA soit renforcée à travers la promotion de la participation au plaidoyer en faveur de sa réussite. Elle cherche à ce que les succès et les défis des femmes rurales soient identifiés pour orienter les futures actions. Des stratégies de collecte de fonds et d’engagement des donateurs sont convenues et font l’objet d’un suivi.

Ainsi, cette manifestation sera l’occasion pour les femmes rurales du secteur agro-industriel de présenter et promouvoir les modèles et pratiques exemplaires de leur secteur. Elle s’inscrit dans la même veine que la précédente rencontre d’EWA organisée à Kigali le 16 juillet 2016 sous la direction de son Excellence Ellen Johnson Sirleaf, Présidente de la République du Liberia.

Une réunion qui avait adopté le Document de projet (PRODOC) et encouragé les parties prenantes à démarrer la phase de mise en œuvre de l’initiative EWA et à créer des synergies avec le programme « Discrimination positive en matière de financement pour les femmes en Afrique » (AFAWA) de la BAD avec l’objectif de soutenir financièrement les femmes du secteur agricole africain.

A la suite de la rencontre de Kigali, un atelier technique conjoint BAD-GIMAC-ACBF s’est tenu les 1er et 2 septembre 2016 au siège de la banque à Abidjan. Son but était de définir une feuille de route pour la mise en œuvre conjointe, y compris un projet de plan de travail, un calendrier, une proposition de pays pilotes et une structure de financement et de fonctionnement.

La réunion avait également défini les rôles et responsabilités des parties prenantes au titre de la relation EWA-AFAWA, ainsi que les voies à suivre.

 

 

 

webmaster

Rédacteur

webmaster

à lire

Autres Articles