Attrait en justice par un gendarme, un des gardes-du-corps du milliardaire Cheikh Amar risque gros

L’agent de protection du milliardaire Cheikh Amar, O. Seck , a été déféré au parquet hier. Il se serait  comporté de manière incorrecte et insolente, lors de sa garde à vue. Ce qui risque de corser son dossier, nous apprend enquêtesplus.com.

Il a été déféré hier au parquet sur ordre du Procureur de la République. Il ressort de l’économie des faits que M. Seck, plus connu sous le nom de Bouba, a été arrêté par les limiers du commissariat de Rufisque, à la suite d’une plainte déposée par le gendarme D. Diouf, avant-hier jeudi.

Selon les sources de enqueteplus.com, le pandore et le ‘’bodyguard’’ ont eu une altercation. Mais elles ne donnent pas les autres détails de l’affaire, pour le moment.

Par contre, ceux-ci confient qu’après avoir été arrêté et mis à la chambre de sûreté dudit commissariat par les éléments de la brigade de recherches, le garde du corps s’est comporté d’une manière qui risque de corser son cas.

D’ailleurs, soufflent les interlocuteurs de nos confrères, c’est à cause de cela qu’il a été déféré, non au parquet de Rufisque, mais à celui de Dakar. Ils révèlent que durant sa période de garde à vue, il n’a eu de cesse de montrer qu’il a des bras longs. Sous ce rapport, il s’est comporté d’une manière insolente et incorrecte devant les enquêteurs en charge de son dossier.

‘’Vous allez voir avec moi. C’est sûr que vous ne savez pas à qui vous avez affaire. Vous allez regretter votre geste. Espèce de…. Je ne suis pas n’importe qui dans ce pays’’, n’a-t-il cessé de répéter. Et d’autres choses plus graves encore.

A cause de ce comportement,  les délits d’outrage et menace envers des agents de la fonction publique sont venus se greffer à l’objet de son arrestation.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles