Attentat en Turquie : Une bombe éclate en plein mariage, au moins 50 morts notés

Un attentat lors d’un mariage a fait au moins 50 morts. La bombe a explosé dans un quartier kurde de Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie. Le président turc soupçonne le groupe Etat islamique d’être responsable de cette attaque.

Le bilan s’est alourdi au cours de la nuit. Au moins 50 personnes ont été tuées et près de 100 blessées dans un attentat à la bombe lors d’un mariage samedi soir à Gaziantep, dans le sud-est de la Turquie, a annoncé dimanche le gouverneur de la province.

Le quartier où se déroulait le mariage est à majorité kurde ce qui renforce les soupçons d’un attentat djihadiste. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a estimé dimanche que le groupe Etat islamique (EI) était «probablement» derrière cette attaque.

Un responsable turc a indiqué que le mariage «se déroulait en plein air». Selon l’agence de presse Dogan, les mariés étaient originaires de la région majoritairement kurde de Siirt, plus à l’est, et avaient été déplacés en raison des violences entre les rebelles kurdes et les forces gouvernementales.

D’après l’agence, un kamikaze s’est mêlé aux invités, dont un grand nombre de femmes et d’enfants, avant d’actionner sa charge. Le quotidien Hurriyet a indiqué que les mariés avaient été blessés et hospitalisés mais que leurs vies n’étaient pas en danger.

La piste de Daech

François Hollande a dénoncé avec force un «ignoble attentat terroriste». «La France adresse aux autorités et au peuple Turcs ses condoléances et sa sympathie dans cette épreuve. Elle se tient aux côtés de tous ceux qui luttent contre le fléau du terrorisme», écrit le chef de l’État.

«Beaucoup de Kurdes ont perdu la vie», a déploré le parti pro-kurde HDP, condamnant l’attentat. Le vice-premier ministre Mehmet Sismek, également député de Gaziantep, a jugé «barbare d’attaquer un mariage».

«L’objectif de la terreur est d’effrayer les gens, mais nous n’accepterons pas cela», a-t-il déclaré à la télévision. Le gouverneur Ali Yerlikaya a pour sa part évoqué «un affreux attentat terroriste» dans cette ville proche de la frontière syrienne.

«Nous condamnons les traîtres qui ont organisé et perpétré cette attaque». Un député de Gaziantep du parti AKP, Samil Tayyar, a déclaré que «les premières informations laissent penser que Daech a fait cela», a rapporté l’agence de presse Dogan.

Nombre de djihadistes perçoivent les Kurdes comme des ennemis; en Syrie voisine, les milices kurdes sont en première ligne dans les combats contre l’EI.

Source Lefigaro.fr

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles