Attaque terroriste à Bamako : Deux suspects arrêtés.

Européens, dont un Français et un Belge, et deux Maliens ont été abattus dans la nuit de vendredi à samedi 7 mars, dans un restaurant de Bamako, la capitale du Mali. Huit personnes ont été blessées. Selon un membre des services de renseignements, deux suspects auraient été arrêtés.

Que sait-on des victimes ? 

Deux Européens, un Français et un Belge, et trois Maliens ont été abattus dans l’attaque. Selon la présidence de la République française il n’y aurait pas de Français parmi les huit personnes blessées dans l’attaque.

La victime Belge travaillait pour l’UE au Mali, a indiqué dans l’entourage de la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, qui s’est entretenue avec le chef de la délégation européenne dans le pays.

Trois Suisses, dont une femme, figurent parmi les huit blessés dans l’attentat, selon un dernier bilan de sources hospitalières. « Deux experts internationaux travaillant avec le Service des Nations unies de lutte contre les mines (UNMAS) de la Minusma »,  la Mission de l’ONU au Mali, sont blessés, a indiqué son chef.

Comment s’est déroulée l’attaque ?

Selon la police malienne, au moins un homme armé est entré peu après minuit, heure locale, dans le restaurant La Terrasse, situé dans un quartier de Bamako apprécié des expatriés, et a ouvert le feu.

« Après avoir lancé plusieurs grenades, dont certaines n’ont pas explosé, l’homme s’engouffre dans l’établissement appelé La Terrasse, il monte à l’étage et commence à mitrailler à l’arme automatique, avant de prendre la fuite dans un véhicule conduit par un complice », a indiqué RFI. Selon la radio, « les deux hommes sont cagoulés. Peu après avoir quitté les lieux de l’attaque, ils croisent une voiture de police et tirent à nouveau. »

Dans une rue voisine du bar, le corps d’un policier malien et celui du gardien d’un domicile privé gisaient au sol, alors qu’un peu plus loin, un journaliste de l’AFP a aperçu le corps d’un ressortissant belge.

Que sait-on des auteurs présumés ? 

Deux suspects, dont ni l’identité ni la nationalité n’ont été précisées ont été arrêtés samedi, selon des sources policières maliennes. Selon une de ces sources ils ont commencé à fournir aux enquêteurs des informations « intéressantes ».

S’agit-il d’un acte terroriste ? 

« C’est une attaque terroriste, même si nous attendons des précisions », a aussitôt déclaré un policier sur place à l’AFP. Des dizaines de policiers ont bouclé le secteur, tandis que les rares témoins directs de l’événement refusaient de témoigner par peur de représailles.

Le Mali est le théâtre de rivalités ethniques et d’une insurrection islamiste et tente de retrouver la stabilité et la paix depuis un coup d’Etat en 2012.

Des jihadistes liés à Al-Qaïda ont contrôlé une grande partie du territoire pendant plus de neuf mois jusqu’à ce qu’une intervention militaire française les chasse en partie de la région.

L’ambassade de France « a constitué une cellule de crise, averti les Français dès cette nuit et renforcé la sécurité de nos implantations en liaison avec les autorités maliennes », a indiqué la présidence française.

Source FranceTVinfo

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles