Attaque à Nice Le parquet parle d’une soixantaine de morts

Un camion a foncé dans la foule sur la promenade des Anglais à Nice (Alpes-Maritimes), jeudi 14 juillet, après le feu d’artifice. Contacté par francetv info, le parquet de Nice évoque « une soixantaine de morts ». Un peu plus tôt, le sous-préfet avait aussi parlé d’une « centaine de blessés », indiquant que le chauffeur du camion avait été « abattu ». La préfecture des Alpes-Maritimes évoque un attentat et demande aux habitants de rester cloîtrés chez eux.

 Un « bilan extrêmement lourd ».

Le parquet de Nice évoque « une soixante de morts ». Un peu plus tôt, le sous-préfet Sébastien Humbert a aussi parlé d’une « centaine de blessés ». Un bilan « extrêmement lourd » du fait que le camion a roulé sur une distance de 2 km sur la promenade des Anglais.

 Le chauffeur du camion « abattu ».

C’est ce qu’a indiqué le sous-préfet. Selon les informations de France 2,  il n’y a pas eu d’échanges de tirs avec la police. Seules les forces de l’ordre ont tiré sur le poids-lourd, dont la vitre avant est criblée de balles. Toujours selon France 2, il n’est pas question non plus d’un complice ou d’une prise d’otages dans la ville.

La préfecture des Alpes-Maritimes évoque un attentat. Elle demande aux habitants de la ville de rester cloîtrés chez eux et d’viter de circuler dans le centre-ville. François Hollande a quitté Avignon pour se rendre à la cellule de crise de la place Beauvau, où le Premier ministre Manuel Valls le rejoint. Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve se rend à Nice.

Source FranceTvInfo

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles