Atelier de partage : l’expérience de la CEDEAO et de l’UA sur la coordination civil-militaire au menu

Le personnel de la Force de réserve de la CEDEAO (FSE) et la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM) ainsi que les agents de leurs commissions respectives partagent des expériences sur la coordination civilo-militaire en vue d’améliorer le niveau de réponse collective aux défis de la paix et la sécurité sur le continent.

C’est en ce sens qu’ un atelier de deux jours à l’instar de la Direction des affaires humanitaires et sociales de la CEDEAO (DHSA), ouvert à Abuja (Nigéria) le 20 septembre 2017 pour explorer les moyens de renforcer les synergies entre les instruments du continent et de la région dans le cadre de l’aide humanitaire et des catastrophes naturelles (HANDS) et en facilitant la collaboration de la CEDEAO / UA dans la mise en œuvre de l’architecture africaine de la paix et de la sécurité (APSA), entre autres.

Selon communiqué parvenu à www.lactuacho.com, dans sa déclaration d’ouverture, le commissaire aux affaires politiques, à la paix et à la sécurité de la Commission de la CEDEAO Mme Halima Ahmed a indiqué que les populations africaines gagnent les efforts de collaboration visant à échanger des expériences de la vie réelle entre l’AMISOM et la CEDEAO.

Affirmant que le FSE est la Force régionale la plus avancée sur le continent, le Commissaire qui a parlé par l’intermédiaire du Directeur des Affaires politiques, le Dr Remi Ajibewa a exhorté les participants à œuvrer à la création d’une compréhension commune entre les parties prenantes concernées dans les lignes directrices de la politique de la CEDEAO et de l’UA  » en vue de la domestication et l’alignement de la ligne directrice avec les cadres régionaux existants de la CEDEAO / FSE pour une meilleure coordination et une fourniture efficace d’assistance humanitaire  »

Le représentant de la Division des opérations de soutien de la paix de la Commission de l’UA (PSOD) Semiha Abdulmelik et son homologue du Département des affaires politiques (DPA), M. Wafula Renny a poursuivi entre autres sur la subsistance de politiques transversales qui favorisent le partage de l’expérience. Ils ont favorisé, selon lui,  l’harmonisation des lignes directrices pour promouvoir la complémentarité et l’approche multidimensionnelle de la réponse humanitaire.

Parallèlement,  relativement à la coopération régionale, Mme Stefania Marrone, Karlsen à la tête de l’UE, a ajouté que dans le cadre du projet «il est envisagé de rendre opérationnel l’APSA en coordination avec le« programme de soutien APSA »financé par le Fonds pour la paix en Afrique tout en soutenant l’Afrique Centres de formation en paix et en sécurité  »

Des informations ont été faites sur l’expérience, le mandat opérationnel, les progrès et les perspectives de l’AMISOM, l’assistance humanitaire / expérience, ainsi que le mandat du FSE, entre autres.

En parlant des questions soulevées, notamment l’établissement d’une relation de coordination formelle entre la CEDEAO et le DHA avec AMISOM en vue d’une collaboration future ainsi qu’une politique de communication qui accroît les synergies, le responsable de la liaison de la CEDEAO avec l’UE Mme Raheemat Momodu a souligné la nécessité de les participants à utiliser l’exercice de deux jours de manière productive.

Une large présentation a été faite par l’Ag. Le chef d’état-major de l’AMISOM, Adebayo Kareem, couvrant la structure opérationnelle, la dynamique interne de la débâcle de Somalie, les efforts internationaux et régionaux de restauration de la paix, la lutte contre la guerre asymétrique, l’institutionnalisation de l’examen post-action, les défis et les perspectives.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles