Assassinat du journaliste Khashoggi : sept appels interceptés du bureau privé du prince héritier

Hitman l’assassin a fait Sept appels au bureau privé du prince héritier saoudien » le jour de l’assassinat de Khashoggi avant que « l’équipe de frappe ne lui rende ses doigts pour prouver le succès de la mission ». C’est une révélation faite selon les sources proches de l’enquête sur le meurtre sauvage du journaliste.

C’est la Turquie qui a intercepté 14 appels téléphoniques du major général Maher Absulaziz Mutrib, dont sept seraient partis du bureau du prince héritier Mohammed bin Salman

Mutrib a été décrit comme la « moelle épinière » d’un escadron de la mort saoudien composé de 15 personnes. Des informations issues des médias turcs ont d’abord révélé que le journaliste a été découpé en quinze parties. Ensuite l’équipe de frappe « a renvoyé les doigts de Khashoggi à Riyad pour prouver le succès de la mission »

Le ministre saoudien des Affaires étrangères a insisté sur le fait « qu’une telle chose ne doit  plus se reproduire »

Selon les réactions qui fusent toujours, Merkel a qualifié de « monstruosité » le projet de loi et décidé de mettre fin aux exportations d’armes allemandes à Riyad.

Avec dailymail.co.uk

 

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles