APRÈS PROCLAMATION DES RÉSULTATS DÉFINITIFS : Macky Sall appelle au dialogue avec la participation d’Abdou Diouf et d’Abdoulaye Wade

Le chef de l’État Macky Sall nouvellement réélu, après proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel, a appelé toutes les forces vives de la nation au Dialogue. Mais, un dialogue sans condition, où il souhaite la participation de ces prédécesseurs.

Apres confirmation de l’élection présidentielle par le Conseil constitutionnel, le chef de l’État Macky Sall, en véritable rassembleur, a appelé toutes les forces vives de la nation y compris l’opposition à un dialogue sincère, sérieux et sans condition aucune. Avec cette main tendue à tout le peuple sénégalais, il invite ses prédécesseurs à savoir Abdou Diouf et Abdoulaye Wade à y prendre part s’ils le désirent dans l’intérêt supérieur de la nation.

Dans ce désir de rassemblement toujours, ce dernier de faire part qu’il continuera d’être à l’écoute et au service de toute la nation sénégalaise, afin de poursuivre et de renforcer l’œuvre entamée. « Je convie à ce dialogue républicain toutes les forces vives de la Nation, sans exclusive ; dialogue auquel mes prédécesseurs, les présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade pourraient apporter leur contribution », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « Comme toujours, je resterai donc dans le temps de l’action, car comme toujours, je demeure convaincu que seul le travail produit des résultats. Seul le travail nous fera avancer ; surtout que la tâche est grandiose, passionnante et ardue ». « Elle nous engage toutes et tous. Nul ne peut y arriver tout seul. C’est ensemble que nous réussirons. C’est ensemble que nous pourrons labourer le champ de tous les possibles, conquérir de nouveaux horizons, consolider nos acquis et relever les défis devant nous », dit-il.

Une raison de plus de son appel au rassemblement autour des idéaux que nous partageons. Il s’adressait au peuple sénégalais par la voix de la presse hier après la proclamation des résultats définitifs par le Conseil constitutionnel, où il a fait entendre à qui veut qu’« il n’y a eu ni vainqueur ni vaincu », ni de camp démarqué par des lignes partisanes. « Je serais le Président de tous les sénégalais et de tous les sénégalaises, parce que c’est la charge qui m’incombe » a précisé le Chef de l’État, tout en poursuivant : « Je vois un seul camp : celui du Sénégal. Je vois des sénégalaises et des sénégalais qui, ayant librement exercé leur devoir citoyen, nourrissent le désir ardent de rester unis par un destin commun, au sein d’une seule nation. Je vois un seul peuple, animé par un seul but et une seule foi ». Parlant du système que beaucoup de gens ont décrié, le président de la République d’éclairer la lanterne : « Le Sénégal dispose d’un système élaboré que beaucoup de pays veulent copier ». Dans ce dialogue toujours, où aucune condition n’est fixée, il sera l’occasion de définir le statut de chef de l’opposition. Le chef de l’État nouvellement réélu, a profité de message lancé au peuple pour remercier tous les services du Ministère de l’Intérieur, la Cena, l’ensemble des acteurs du processus électoral qui ont permis le bon déroulement des opérations électorales, mais aussi tous les citoyens de la diaspora y compris la presse nationale qui a beaucoup contribuer à ce jeu démocratique en annonçant à temps les résultats. « Je suis reconnaissant aux leaders de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby), à ceux de la grande coalition de la majorité présidentielle, au Directoire et à mon cabinet de campagne, ainsi qu’à toutes les équipes qui ont soutenu et accompagné ma candidature », a-t-il réitéré.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles