Appel des layènes : la maison du khalife prise d’assaut en attendant la cérémonie de clôture

De nombreux fidèles avaient pris d’assaut la maison familiale du khalife général des layènes Abdoulaye Thiaw Laye, mardi en fin d’après-midi, à Yoff, en attendant la cérémonie de clôture du 135e anniversaire de l’appel de Seydina Limamou Laye, prévue mercredi, a constaté l’APS.

Cette manifestation religieuse annuelle commémore la date marquant les débuts de la prédication du fondateur de la confrérie layène, une des grandes figures de l’islam au Sénégal.

L’esplanade de la grande mosquée Seydina Issa Laye de Cambérène avait abrité, dans la matinée, la cérémonie d’ouverture du 135e anniversaire de l’appel de Seydina Limaoulaye, sur le thème de la promotion de la paix selon les enseignements du Mahdi.

Trois policiers montaient la garde devant la porte principale de la demeure du guide religieux alors que la nuit tombait. Ils filtraient les entrées et sorties des nombreux fidèles layènes, drapés de blanc pour la plupart.

Assis sur des surfaces de sable fin tamisé ou sur quelques bancs installés ça et là dans la grande cour de la concession du marabout, les fidèles essayaient de se mettre à l’aise du mieux en attendant le lever du jour.

Certains tuaient le temps dans de longues et passionnantes discussions autour du thé, d’autres étaient allongés sur des nattes, le temps de récupérer d’une dure journée en attendant le grand jour.

Derrière la cour de la demeure du marabout, des dizaines de bœufs dans un enclos. Ils serviront de repas pour les invités, attendus en grand nombre à la cérémonie de clôture.

A côté, les femmes s’affairaient déjà à la cuisine. Les unes épluchant des légumes, les autres, foulards autour des reins, remuant énergiquement de grosses marmites. Tout doit être fin prêt à temps pour servir les hôtes.

Installé dans son salon, le khalife des layènes, de son côté multiplait les entretiens avec des délégations d’hommes politiques et de religieux venus renouveler soutien et amitié à la confrérie layène, tout en recueillant de son guide des prières.

Dans les ruelles de Yoff, les fidèles allaient et venaient. Seuls ou en groupe. Certains étaient d’ores et déjà aux petits soins pour leurs invités qui affluaient à mesure que le temps passait.

Source APS

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles