Apologie du terrorisme, l’imam Alioune Badara Ndao coffré

Après l’arrestation de l’imam Ibrahima Sèye de Kolda arrêté et placé sous mandat de dépôt pour apologie du terrorisme, c’est au tour de l’imam Alioune Badara Ndao de Kaolack d’être interpellé par des éléments de la Section de recherches de la gendarmerie de Colobane dans la nuit d’avant-hier à hier.

Selon la Rfm Il était sous surveillance depuis longtemps, soupçonnés d’avoir des relations avec des organistes terroristes et pour ses prêches. Et c’est vers les coups de 3h du matin que les gendarmes ont donné l’assaut contre son domicile.

Après avoir défoncé des portes, ils ont sécurisé la maison et procédé à la prise de corps de l’imam. Arona Niang, secrétaire général adjoint de la Ligue régionale des imams renseigne que des éléments de la gendarmerie se sont emparés de la maison vers 3h du matin
Ils ont défoncé les portes de chambres des épouses de l’imam et enfin celle de sa propre chambre. Et selon lui, les gendarmes n’ont pas fait dans la dentelle avant de l’amener avec sa voiture, son ordinateur.

Ses collègues imams qui réclament sa libération démentent que l’imam Alioune Badara Ndao entretient des relations extérieures avec des organisations de djihadistes.

« S’il avait des rapports avec ces organisations terroristes, nous serions les premiers à le savoir parce que nous partageons tout, mais nous ignorons toute relation entre lui et ces organisations. S’ils l’accusent de quelque chose qu’il nous le dise et qu’ils présentent les preuves qui corroborent ces accusations. Mais s’ils n’ont pas de preuves, ils n’ont aucun droit de le détenir. Nous exigeons fermement qu’on le libère », clame Arona Niang.

Source  »Le Populaire »

 

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles