Aperçu de la vie de Serigne Mouhamadou Moutapha Mbacké, premier Khalife Général des Mourides, ou le Bâtisseur des Temps Difficiles

Cheikh Mouhamadou Moustapha naît en 1888 à Darou Salam. Il entreprit son étude du Coran auprès de son père et dut, après le départ de celui-ci en exil en 1895, continuer ses études avec Serigne Ndame Abdou Rahmane Lô, puis avec son oncle Cheikh Ibra Faty jusqu’au retour de Cheikh Ahmadou Bamba en 1902 du Gabon. Il accompagne son père déporté en Mauritanie jusqu’en 1907 et à thiéyène jusqu’en 1912. Ainsi il fonda à 6 km de Touba le village de Husnu-l Mahâb.

Lors du rappel à Dieu de Cheikh Ahmadou Bamba, le 19 juillet 1927, après un choix difficile pour la succession du Cheikh, Cheikh Mouhamadou Moustapha est désigné le 25 juillet 1927 calife de la confrérie mouride.

Réputé d’être un homme très courageux et dynamique, il s’attelle particulièrement à la construction de la Grande Mosquée de Touba, l’un des projets phares de Cheikh Ahmadou Bamba. Mais il fait face à des obstacles comme la rareté du matériel de construction et de son acheminement à Touba avec des réseaux de communication inexistants.

Ainsi malgré l’incrédulité des autorités publiques des dizaines de milliers de volontaires de la confrérie mourides sont engagés pour construire le chemin de fer qui devrait servir à acheminer le materiel de construction.

Un tronçon d’une cinquantaine de kilomètres de voie ferrée qui allait relier Diourbel à Touba via Mbacké à partir d’un embranchement du Dakar-Niger réalisé par fonds propres venant de Cheikh Mouhamadou Moustapha. Le Chantier confié à la Société des DRAGAGES, il fut officiellement procédé à la pose de la première pierre de la Mosquée le vendredi  mars 19323.

Sur le Plan économique, Cheikh Mouhamadou Moustapha a produit des résultats agricoles considérables. Ainsi la production arachidière qui était estimée aux environs de 20 000 tonnes au début des années 1930 passera en 1937/38 à 75 000 tonnes soit une progression marginale de 275%.

Cheikh Mouhamadou Moustapha décède le vendredi 13 juillet 1945 à Touba.

Il fut inhumé dans la grande mosquée de Touba qu’il a bâti à côté de son défunt père.

Son frère cadet Cheikh Mouhamadal Fadl Mbacké lui succède au califat.

Source Wikipédia

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles