Ambassadrice du Zimbabwe retrouvée morte dans résidence : retour sur le parcours d’une battante nommée Lottie Gertrude « Trudy » Stevenson

Lottie Gertrude « Trudy » Stevenson a été retrouvée morte par son chauffeur dans sa résidence de Dakar, au Sénégal, le 24 août 2018. Cette perte, dont les circonstances pour le moment ne sont pas connues, est survenue cet après-midi du vendredi 24 août 2018.

Wikipédia que votre site www.lactuacho.com a visité rappelle que c’est en 2009, Mme Stevenson que a été nommée ambassadrice du Zimbabwe au Sénégal. Elle a continué à servir à Dakar comme ambassadrice au Sénégal et en Gambie après la chute du gouvernement inclusif de Mugabe.

Parcours d’une battante 

Lottie Gertrude « Trudy » Stevenson (née Bevier , 16 septembre 1944 – 24 août 2018) était ambassadrice et ancienne politicienne du Zimbabwe . Elle était députée de Harare North au Parlement du Zimbabwe. Elle était également membre fondatrice du Mouvement pour le changement démocratique (MDC) du Zimbabwe et la première femme blanche à avoir été élue au sein de l’exécutif national du MDC.

Mme Stevenson est née aux États-Unis et a fréquenté l’école au Wymondham College en Angleterre de 1955 à 1962. Elle a obtenu un baccalauréat ( français et italien , baccalauréat commun) de l’ Université de Reading et un certificat d’études supérieures en éducation du Université du Zimbabwe .

Elle a vécu en Ouganda dans les années 1970, avant de fuir le régime d’ Idi Amin . Elle a déménagé au Zimbabwe en 1980 et est devenue citoyenne zimbabwéenne en 1990.

Elle a été secrétaire nationale des politiques et de la recherche du MDC à la fois pour le MDC original et pour une faction plus restreinte du MDC.

Malgré des menaces qui pesaient sur elle, elle avait tenu à affirmer « Mugabe ne me fait pas peur, j’ai le devoir de défendre les droits de tous ».

En Juillet 2006, après avoir assisté à une réunion politique dans la banlieue de Harare de Mabvuku , Stevenson a été attaqué et a subi des blessures à l’arrière de son cou et de la tête. Les dirigeants de la faction rivale du MDC ont immédiatement affirmé que l’attaque avait été menée par des militants de la ZANU.

Cependant, pendant sa convalescence à l’hôpital, Stevenson a identifié ses agresseurs comme des membres de la faction MDC-T , dirigée par Morgan Tsvangirai .

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles