Allemagne : Une femme, victime d’un «meurtre», réapparait plus de 30 ans après

La victime allemande d’un «meurtre» est réapparue, vivante, à Düsseldorf (Allemagne), plus de 30 ans après sa disparition, sans fournir d’explications.

Petra Pazsitka avait disparu à l’âge de 24 ans, en juillet 1984, alors qu’elle étudiait en informatique à Brunswick dans le nord du pays. Après s’être rendue chez le dentiste, elle ne s’était pas présentée à l’anniversaire de son frère. Alors qu’une jeune fille de 14 ans avait été violée et tuée un an plus tôt dans le quartier, la police allemande avait très vite estimé que le tueur avait récidivé, rappelle le Bild.

Quelques temps après sa disparition, un homme avait été suspecté d’avoir tué l’adolescente. L’apprenti charpentier avait avoué les deux meurtres mais le corps de l’étudiante n’avait jamais été retrouvé. L’affaire avait été officiellement classée en 1989, et ses parents la considéraient comme morte.

«Madame Schneider» n’avait pas de papiers

C’est une plainte à Düsseldorf le 11 septembre dernier qui a dépoussiéré le vieux dossier. Une femme de 55 ans, se faisant appeler «Madame Schneider», dénonce un cambriolage. Quand la police insiste pour obtenir ses papiers d’identité, la quinquagénaire avoue être Petra Pazsitka et avoir vécu sans documents d’identité, dans différentes villes allemandes depuis trente ans.

«Elle n’avait même pas de compte en banque et payait tout en liquide», explique à NBC News un porte-parole de la police de Brunswick qui ajoute que Petra travaillait au noir depuis sa disparition.

Si Petra Pazstika assure que sa famille n’est pour rien dans sa fuite, elle ne souhaite pas retrouver son frère et sa mère.

La justice considère que Petra n’a pas enfreint la loi mais elle est a été déclarée vivante et réapparaît dans les tiroirs des administrations. Reste que ce qui s’est passé depuis 1984 est toujours un mystère.

Source Le Parisien

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles