Aliou Sylla (APR-Touba) invite Macky à « ouvrir les yeux pour réparer une injustice pouvant semer la zizanie… »

Depuis quelques temps, il s’était enfermé dans un silence de cathédrale, mais comme pour dire « trop c’est trop! », le responsable de l’Alliance pour la République (Apr) de Touba, Aliou Sylla a décidé de sortir de son mutisme. Et l’homme n’a pas mis de gants pour asséner ses quatre vérités aux grands responsables de sa formation politique.

Dans son fief à Madiyana,, analysant la situation politique qui prévaut au niveau de son parti à Touba, après ce silence observé depuis quelques temps, Aliou Sylla a souligné, hier, des correctifs qui méritent d’être portés en leur sein.

Parmi ces remarques faites au sein de leur parti, figure en bonne place le manque de respect dont sont victimes certains responsables locaux, très efficaces mais discrets.

« Récemment, lors de la visite du président Macky Sall à Touba pour les besoins du grand Magal, ces derniers, qui sont pourtant connus pour leur capacité de mobilisation à travers le département de Mbacké, voire la région de Diourbel, et qui devraient jouer les grands rôles dans ladite visite, ont été méchamment écartés de toute organisation inhérente à l’accueil du président et préférés à d’autres personnes moins connues sur le terrain politique », a chargé Aliou Sylla.

Mieux, dans cette même lancée, ce responsable de l’APR a dénoncé la répartition injuste des moyens que le parti alloue aux responsables en pareilles circonstances alors que, dit-t-il, « ceux qui sont laissés en rade ne sont, en général, autres que les responsables qui font le gros du travail en matière de mobilisation ».

Cependant, loin de baisser les bras, il a laissé entendre que « le travail sera davantage de rigueur pour la réélection du président Macky Sall au premier tour de la prochaine présidentielle ».

C’est pour raison pour laquelle, qu’Aliou Sylla a invité le président Sall à éviter certains leurres et de « mieux ouvrir les yeux pour réparer cette injustice qui risque de semer la zizanie dans son parti à Touba ».

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles