Algérie 18 africains dont quatre Sénégalais morts dans camp de migrants

Dix-huit migrants africains, parmi lesquels on dénombre quatre de nos compatriotes sont morts, dans un incendie d’origine accidentelle qui s’est déclaré tard dans la nuit, dans un centre d’accueil, situé à Ouargla environ à 800 km au sud d’Alger. Un fait rare dans ce pays qui attire nombre de subsahariens depuis que la Libye voisine a plongé dans le chaos.

«L’incendie s’est déclaré à 03h00 (02H00 GMT), tuant 18 personnes et blessant 43 autre.

Selon l’agence APS, deux enfants et trois femmes font partie des personnes décédées, dont la nationalité était encore inconnue mardi après-midi. Une autre source à la Protection civile a fait état de 50 blessés.

«C’est un court-circuit qui a provoqué l’explosion d’un (système de) chauffage et l’incendie», a expliqué à l’AFP Saïda Benhabiles, présidente du Croissant-Rouge algérien (CRA).

Le centre d’accueil a été ouvert en l’an dernier pour abriter les migrants arrivé par milliers ces dernières années, principalement du Mali et du Niger, pays avec lesquels l’Algérie partage une longue frontière.

Plus de 650 personnes se trouvaient dans ce centre, un immense hangar équipé et à charpente métallique, mis à leur disposition par les autorités locales et aménagé par ces migrants, a expliqué le colonel Achour.

lactuacho avec libération

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles