Ajournement du procès de Habré : Human Right Watch et les victimes très déçues

Reed Brody, Conseiller pour Human Rights Watch, qui travaille avec les victimes de Hissène Habré depuis 1999 a aussitôt réagi après la décision du tribunal des Chambres Africaines extraordinaires de repousser la suite du procès ouvert hier, 20 juillet 2015.

En effet la décision est tombée dans la matinée, annonçant  le report des audiences de l’ancien président tchadien au 7 septembre 2015, pour commettre d’office des avocats à la défense, les avocats de habré ayant décidé de boycotter ce procès qu’ils jugent pipé d’avance.

« Les victimes sont bien évidemment très déçues de l’ajournement mais cela fait 25 ans qu’elles se battent pour amener Hissène Habré devant un tribunal, et 45 jours supplémentaires ne changeront rien à leur détermination pour que justice soit rendue » a annoncé Reed Brody.

«  Bien que le gouvernement de Hissène Habré ait jeté en prison des milliers de personnes sans procès ou même un avocat, il est important, pour un procès tenu au nom de la justice, que Habré bénéficie de la meilleure défense possible», poursuit-il dans sa note réactive.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles