Aïda Patra toujours dans ses dérives, prise avec de la drogue, elle sera devant le juge ce jeudi

Bis repetita pour l’animatrice Aïda Patra ou Astou Kane à l’état-civil. Une semaine après son arrestation, elle a été appréhendée à nouveau dans la nuit du mardi au mercredi, pour une histoire de drogue, par les agents de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS).

En fait, dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 courant, elle avait été arrêtée à la Rue 39 X Blaise Diagne de la Médina par des éléments de la Sûreté urbaine de Dakar pour les délits de détention et trafic de drogue, notamment le chanvre indien.

Par faute de preuve puisque rien n’avait été trouvé sur elle bien qu’elle fût arrêtée dans une maison close réputée être un nid pour dealers, Aïda Patra, appréhendée aux environs de 2 heures du matin, avait été finalement relâchée vers les coups de 5h.

Mais elle ignorait qu’il s’agissait d’une liberté surveillée parce que les limiers avaient décidé de garder un œil sur elle. La stratégie a payé cash vu qu’elle est tombée une semaine après son arrestation, dans un quartier de Dakar.

Selon ‘’Enquête’’, la nouvelle recrue du groupe de presse D-Medias détenait par devers elle de la drogue notamment du chanvre indien. Leurs sources n’ont pas été très prolixes par rapport à la quantité du chanvre indien trouvée sur elle mais également sur les circonstances de l’arrestation.

Néanmoins, d’autres sources ayant pris part à l’audition ont révélé que l’animatrice ne s’est pas trop inquiétée sur son sort. Car elle semblait plus préoccupée par le traitement que la presse ferait de cette énième affaire la concernant.

‘’Le chanvre indien que je détenais était destiné à ma propre consommation. Ainsi, ce qui m’inquiète le plus, c’est que la presse, friande de ce que je fais et de ce qui me concerne, aura sans doute un os à ronger. Et c’est ce qui me préoccupe le plus et non mon sort’’, aurait lancé  Aïda Patra à l’endroit des enquêteurs.

Une inquiétude qui se justifie d’autant plus que sa première arrestation avait fait le buzz et que l’animatrice s’était permis de la démentir formellement. Elle était même allée jusqu’à donner des leçons de déontologie aux journalistes.

Toujours est-il que, sauf changement de dernière minute, Aïda Patra sera déférée au parquet avant  d’être présentée au Procureur de la République du Tribunal de grande instance de Dakar.

Source ‘’Enquête’’

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles