Agriculture : huit millions d’euros pour le développement de pratiques innovantes dans cinq pays ouest africains

Etalé sur quatre ans (2018-2021), le PATAE bénéficie d’une enveloppe de 8 millions d’euros. Le Togo,  la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal, seront les premiers pays de la sous-région à bénéficier d’un financement pour la mise en œuvre de projets soutenant l’intensification agro écologique et les échanges d’expériences, afin de contribuer à l’élaboration de politiques publiques dans le secteur.

Le Projet permettra le développement de pratiques innovantes qui optimisent la mobilisation des processus écologiques dans le domaine de la production agricole et de la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest.

Le site officiel republiquetogolaise.com informe que le coup d’envoi du Projet d’appui à la transition agro écologique en Afrique de l’Ouest (PATAE), a été donné le 27 avril dernier à Abuja au Nigeria.

Sont particulièrement ciblées les zones affectées par la dégradation des terres agricoles, les problèmes de pluviométrie et la dégradation des ressources naturelles.

Il s’agit pour l’Afrique de l’Ouest de produire plus et mieux, et à terme, de moins importer, d’approvisionner les marchés avec des produits de qualité à des prix acceptables, tout en préservant la santé des consommateurs.

Après cette phase pilote, le PATAE sera étendu à tous les Etats membres de la CEDEAO.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles