Agriculture, élevage et pêche : Lancement d’un réseau de journalistes associés à ces questions

Le Réseau des journalistes Associés aux questions agricoles, à l’élevage et à la pêche (REJAQUES), vient d’être lancé dans les locaux de l’ISRA. C’est le journaliste Issa Touré de la RTS qui assure la présidence dudit réseau. Pour la cérémonie de lancement, deux panels ont été au menu. Le premier a porté sur : « L’impact des changements climatiques sur l’agriculture sénégalaise » et le deuxième sur : « Le rôle des journalistes dans la prise en charge des questions agricoles, pastorales et halieutiques ».

« Nous sommes le REJAQUES, le réseau des journalistes qui s’activent sur les questions agricoles, pastorales, halieutiques et environnementales, l’environnement au sens large. Nous avons constaté depuis quelques temps, l’importance que revêt le secteur de l’environnement en commençant par l’élevage avec ses possibilités, l’agriculture avec ses richesses, son développement. Et nous avons jugé nécessaire en tant que confrères de la rédaction, de la presse écrite, de la radio et de la télévision, de nous regrouper, de s’intéresser à ces secteurs-là », a précisé M. Issa Touré, président du REJAQUES.

M. Touré estime qu’ils ont jugé nécessaire de fédérer leurs énergies pour développer l’environnement qui nous appartient à tous.
« C’est en ce sens que nous avons mis sur pied depuis le 6 février le REJAQUES qui est le réseau des journalistes qui s’activent sur les questions agricoles, pastorales et halieutiques. Nous venons de lancer notre réseau aujourd’hui mais nous avons décliné un plan d’action qui s’articule sur plusieurs points. Dans un premier temps, nous allons sur le terrain voir ce qui se passe de prés, de rencontrer les confrères. Nous avons jugé nécessaire d’aller sur le terrain, rencontrer les correspondants locaux qui sont nos principaux points focaux, de constater sur le terrain de visu les réalités, véhiculer la bonne information, c’est le credo du REJAQUES, c’est à adire, voir ce qui se passe, informer juste et vrai la bonne information agricole pour que tous nos concitoyens puissent saisir cette opportunité et la développer et au bénéfice des populations », renchérit M. Touré.
Il révèle que l’année dernière au salon international de l’agriculture, ils ont eu à nouer des partenariats avec la fédération internationale des journalistes agricoles, basée à Paris.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles