Agression du journaliste Mamadou Sakiné : l’ANCJ condamne fermement cet acte jugé barbare

L’Association nationale des chroniqueurs judiciaires (Ancj) , à travers un communiqué, a condamne fermement l’agression qu’elle juge barbare de Mamadou Sakiné, journaliste au journal Le Quotidien, perpétré par un gendarme en faction au Palais de justice. Alors que le reporter ne faisait que son travail.

En effet, lundi 3 septembre dernier, des justiciables qui avaient une audience à la Cour d’appel ont été évacués sur ordre du président de séance. L’un des gendarmes s’en prenait à une dame en dehors du Tribunal et le journaliste en question, connu pour son sérieux et son professionnalisme, a voulu immortaliser cet acte barbare, rappelle-t-elle.

« Le gendarme s’en prend alors physiquement au journaliste en lui administrant un coup de tête. Ce qui lui a occasionné des blessures. Une attitude détestable à laquelle les gendarmes commencent à vous habituer », retrace le document.

L’Ancj leur rappelle simplement que les journalistes sont envoyés en mission au palais de justice, tout comme le sont les gendarmes d’ailleurs. Ainsi le haut commandement est saisi pour que de telles pratiques d’un autre âge cessent. Enfin, l’Ancj compte accompagner le confrère pour toute action judiciaire qu’il voudra donner à cette affaire aux relents d’abus de pouvoir.

Le Président

Oumou Khaïry NDIAYE
à lire

Autres Articles