Afrique : Grosse révélation sur la gouvernance et le management, » 95 % des projets échouent avant terme », selon un expert

L’information est plutôt dure à avaler pour nos pays qui aspirent au développement . Elle vient d’une ‘’voix autorisée’’ qui  a fait savoir le samedi dernier 25 juillet 2015, à Dakar, que d’après des chiffres de la Banque mondiale publiés cette année, « l’économie africaine repose aujourd’hui à 75 % sur le management de projets », qui est l’une des véritables composantes du développement de toute nation.

L’info émane du professeur Rodley Turner, de la NASA, et numéro 1 mondial en management de projet qui en visite de travail au Sénégal depuis quelques jours,  a partagé hier samedi ses expériences avec des doctorants du Centre stratégique de management de Dakar.

Selon le professeur Turner, ces études ont démontré également qu’un gros souci se pose avec les projets déjà montés dont 95 % échouent avant l’heure à cause facteurs multiples.

« D’abord il y a ce qu’on appelle dans l’élaboration d’un projet l’amont et l’aval. L’amont c’est l’étude de faisabilité où plusieurs personnes doivent être impliquées que ce soit l’État, les bailleurs, ceux qui apportent l’argent, la population », dira-t-il.

« Aujourd’hui ce que nous constatons en Afrique avec cette étude, tout ce qui touche aux populations s’exclut, où aboutit à des blocages, des sabotages et à des guerres. Ce qui affecte au management de projet alors que les pays en voie de développement tel que le Sénégal, devaient mettre l’accent sur les études de faisabilité et de pré-faisabilité », a-t-il aussi ajouté.

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles