Affaire Khalifa Sall Quand Macky réussit la prouesse de fédérer les énergies de l’opposition

L’appel de l’ancien Président  Abdoulaye Wade pour l’unité de l’opposition semble trouver un écho favorable au sein des contempteurs de Macky Sall. En effet, le meeting organisé hier par les partisans de Khalifa Sall a réuni plusieurs partis de l’opposition. Parmi les invités, on pouvait lister une délégation du Grand parti conduite par Malick Gakou, le Pds représenté par Doudou Wade, le Rewmi et certains membres de l’Ujtl. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur a profité de l’occasion pour inviter l’opposition à mettre sur pied une liste unique aux prochaines élections.

Pour Barthélémy Dias, ce sera à l’honneur du Sénégal car, selon lui, le peuple a besoin d’avoir ses propres députés. ‘’Nous voulons une liste citoyenne. Actuellement, l’Assemblée nationale ne regroupe que des députés de Macky Sall et de la coalition Bby’’, déclare Dias fils sous les applaudissements des militants. Le parlementaire est d’avis que seule une cohabitation peut permettre la rupture.

Dans la même veine, le Président du Grand parti pense que rien ne peut se faire sans le Parti socialiste authentique. Par conséquent, il déclare que son parti est prêt à cheminer avec Khalifa Sall pour le développement du Sénégal.

Le libéral Doudou Wade est convaincu que ce jour est historique  dans  la lutte pour déloger le gouvernement de Macky Sall.  ‘’Nous avons toutes les chances de renverser la vapeur, Khalifa Sall a été choisi par les Dakarois, car je ne l’ai jamais entendu clamer sa candidature’’.

Pour l’ancien député libéral, seule une alliance gagnante peut leur permettre de venir à bout du régime actuel. Des déclarations qui ont fini par plonger la foule dans une ambiance festive. De partout fusaient des slogans ‘’Khalifa Président’’, ‘’Khalifa terreur de  Macky et Tanor’’.

Mais aux yeux du maire de Dakar, les événements actuels  visent  à étouffer leurs ambitions politiques. ‘’Le régime actuel veut nous barrer la route mais la confrontation aura lieu’’,  a fait  savoir Khalifa Sall.

Concernant  les accusations sur la caisse d’avance,  il dit  connaître la destination de chaque centime de cette caisse mais ne compte pas pour autant révéler les destinataires des fonds.

Par ailleurs, les camarades de l’édile de la capitale comptent organiser une  marche le 8 mars prochain pour exiger la libération de Bamba Fall et ses codétenus.

Enqueteplus.com

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles