Affaire Karim : ça se complique pour Wade-fils, des noms de code apparaissent, la demande de restitution de ses biens rejetée

Les langues se sont déliées hier lundi, au cours du procès de Karim. Des témoins ont chargé le fils de l’ancien président Wade. Dans la création de la société aviation handling Service (ahs), patrimoine attribué à Karim  Wade par la Crei, les administrateurs ont utilisé des noms de code, à savoir ahs/hq1 et ahs/hq2, pour dissimuler leur véritable identité.

D’après Sud Quotidien, de l’avis des témoins Cheikh Ahmed Tidiane Ndiaye, Directeur général de la Sureté, sécurité et environnement de ladite société, et Balla Dièye, ancien superviseur sénior dans la même boite, ces codes sont utilisés par Ibrahima Khalil Bourgi et Pape Mamadou Pouye, prête-noms du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade

Toujours dans le cadre de cette traque des biens mal acquis, les biens réquisitionnés par la Crei à Luxembourg, ne seront pas restitués. L’information a été livrée par le juge Henry Grégoire Diop, hier, tout en ajoutant que la commission d’instruction de la Crei a introduit un élément nouveau dans le dossier. Il s’agit, selon lui, de l’arrêté de la Cour d’Appel de Luxembourg sur la demande de restitution formulée par le prévenu Karim Wade. A l’en croire, ladite cour a rejeté la demande de restitution

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles