Affaire du Sénégalais condamné à 30 ans de prison : Horizon Sans Frontières demande à Macky Sall de prendre le dossier en charge

Horizon Sans Frontières, en collaboration avec Amnesty international, la Ligue sénégalaise des Droits de l’homme, a organisé une conférence de presse ce vendredi 27 janvier pour échanger sur la situation de Cheikh Tidiane Diaw, un jeune sénégalais accusé de meurtre et condamné à 30 ans de prison par la justice italienne. L’organisation internationale demande au Président Macky Sall de prendre en charge le dossier pour le gouvernement fasse appel pour l’annulation du procès.

« Nous sommes là en soutien à la famille de Cheikh Diaw, un sénégalais de 27 ans, condamné en Italie à 30 ans de réclusion criminelle pour un crime qu’il n’a pas commis. Aujourd’hui, Horizon sans frontière, en soutien, en appui à la famille, avec Amnesty et la ligue sénégalaise des droits de l’homme, organise un point de presse pour édifier l’opinion nationale et internationale sur le cas Cheikh Diaw qui malheureusement est victime d’absence d’assistance spécifique de l’Etat. Cheikh a été sacrifié et nous demandons aujourd’hui appel en vue de l’annulation du procès de Cheikh qui, est un faux procès, c’est un abus de justice parce que Cheikh n’a pas eu l’assistance spécifique de la part de l’Etat du Sénégal, de l’autorité consulaire et diplomatique en Italie », souligne M. Boubacar Sèye de l’organisation internationale Horizon sans frontière.
Selon M. Sèye, le cas Cheikh est là et il y a aucune réponse, aucune assistance spécifique. « On ne s’est jamais occupé, ils ne sont même pas au courant. Je crois que le monde entier en a parlé, on se fit des verdicts des pays d’accueil, ça pose problème. Et je crois que il nous faut aujourd’hui une diplomatie un peu plus forte pour venir en aide à ces sénégalais qui représentent aujourd’hui les soldats de l’économie du Sénégal. Nous attendons de la part du chef de l’Etat qu’il prenne ce dossier-là en charge, pour qu’il prenne le dossier Cheikh, il faudrait faire appel. Il faudrait que l’Etat du Sénégal fasse appel pour l’annulation de ce jugement. Cheikh est victime d’un abus de justice, il ne doit être sacrifié », dira-t-il.
M. Sèye demande à ce qu’il ait une diplomatie à la hauteur des enjeux, une diplomatie plus forte pour protéger les sénégalais de l’extérieur. Selon lui, Il y a des failles dans la gestion de ce dossier-là et il faudrait que les choses changent sinon l’immigration risque d’être la bombe sociale qui risque de secouer tout le Sénégal.

Ils exhortent le chef de l’Etat à une véritable politique migratoire, capable de prendre en charge les sénégalais de l’extérieur, capable de prendre en charge la migration dans sa diversité, sa complexité et sa transversalité.
« On tue, il n’y a pas de suite, il n’y a pas d’assistance spécifique, il faut que ça cesse. Il faudrait aujourd’hui une politique migratoire parce que le Sénégal n’en a pas. On parle de sénégalais de l’extérieur qui est un terme caduque, il faudrait parler de migration internationale qui charrie aujourd’hui le trafic d’êtres humains, le trafic de drogue, le trafic d’armes, l’esclavagisme et bien d’autres problèmes, ne ce serait que pour venir en aide à ces sénégalais qui ont des problèmes et qui, pour la plupart ont maille à partir avec la justice du pays d’accueil sans aucune assistance », martèle M. Sèye.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles