Affaire du meurtre de Ndiaga Diouf Les pickpokets étaient aussi venus « soutenir » Barthélémy Dias

Ils savent profiter de certaines occasions dont leur présence est souvent insoupçonnée. S’il y a des gens qui ont bien profité du monde fou au palais de justice hier, ce sont les pickpockets.

Eh oui, parole du ‘’Populaire’’ ! Des mains se sont bien baladées dans les poches des journalistes, des souteneurs de Barth Dias ou des simples curieux.

Ainsi notre confrère de Walfadjiri Magib Guèye a perdu ses deux téléphones dans la foule, nous dit le journal.

Malick Cissé journaliste à la 2stv a été plus chanceux, car il a pu prendre au collet son voleur qui tentait de se fondre dans la nature au moment où il faisait ses interviews.

Le confrère l’a tout simplement «livré» aux gendarmes en faction devant le palais de justice.

Dieyna SENE
à lire

Autres Articles