Accusations de coups bas et sournoiseries à Bignona : la sérénité, après des suspicions portées contre M.L. K

Les rideaux sont tombés sur une campagne législative assez agitée, riche en échanges de piques et de promesses entre le pouvoir et l’opposition. Hors propagande, un enthousiasme d’une victoire certaine se dessine dans les deux camps, même si des frustrations sont notées de part et d’autre. Frustrations, parce que le champ politique est miné de coups bas et de sournoiseries.

C’est le cas à Bignona. Après avoir ratissé large dans cette localité, le camp du pouvoir coordonné par le Abdoulaye Badji ministre chef de cabinet du PR, (rejoint par la suite par Cdd de Mamadou Lamine Keita, les 4 k de Mr Djiba et le MDB de Aliou Coly). a relevé quelques couacs qui selon certains seraient un coup bien calculé d’un homme de la localité.

MLK, selon des sources très remontées contre lui,  aurait tenté de spolier la forte mobilisation des sympathisants et militants du BBY dédiée à une caravane dans la commune réunissant tous les leaders.

Sur les faits remontent à la dernière réunion du comité électorale de la commune où il a été retenu que tous les leaders rendent visite ensemble aux chefs religieux, coutumiers et chefs de quartiers et par la suite réaliser la caravane avec tous.

MLK , le principal accusé aurait attendu que tous soient partis pour contrairement à ce qui a été convenu, demander à ses partisans de déclencher la marche. Une tentative de détourner le succès que le camp présidentielle aurait acquis. Heureusement, nous  dit notre source, grâce à leur vigilance,  cet acte, jugé déloyal et mis sur le compte d’une perte de sympathie, a été éventé.

Une partie de cette coalition qui aurait compris son jeu aurait ramené les choses à l’ordre, après avoir parlé aux uns et autres, remis les pendules à l’heure. C’est ainsi que  le plan initial de fin de campagne a été respecté. Mais le jeu de l’accusé aurait  été mis à nu.

Les membres du camp présidentiel, qui auraient compris la volonté cachée de cet homme, qui n’était rien d’autre qu’un détournement de leur « succès », n’en reviennent toujours pas !

Pape Ismaïla CAMARA
à lire

Autres Articles