Accessibilité géographique et financière des Médicaments: Une pérennisation du « Yeksi naa » souhaitée

La Pharmacie nationale d’approvisionnement, dans le cadre de renforcer l’initiative de distribution de médicaments dénommée « Yeksi naa », a adopté une nouvelle initiative pour assurer une disponibilité de ces remèdes de qualité dans tout le pays. Avec toutes les contraintes qu’il en dispose, la Directrice générale de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna), Dr Annette Seck Ndiaye, a plaidé pour une pérennisation de ce modèle de distribution.

Pour assurer la distribution des médicaments et produits de santé du « Yeksi naa » (suis en arrivé en Français) dont la mise en œuvre a été assurée par la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) depuis octobre 2017, sa pérennisation est de mise. Raison pour laquelle Annette Seck Ndiaye, Directrice générale de la Pna a plaidé pour une pérennisation de ce modèle de distribution jugé très pertinent. Elle a lancé hier un cri de cœur pour la pérennité de l’initiative et à la mise en place d’une stratégie de financement qui devrait permettre de supporter les charges liées au paiement des opérateurs chargés de la distribution, à la supervision et au renforcement des compétences des acteurs.

« C’est un puzzle qui nous permet de capitaliser les performances de la Couverture universelle de la santé avec comme locomotive la Pharmacie nationale d’approvisionnement », a déclaré Dr Annette Seck Ndiaye. Et de poursuivre : « Si nous donnons tous les aspects du puzzle, on aura de bons résultats. Donc, nous devons foncer tête baissée parce que nous avons pensé que c’est la meilleure formule ». Selon elle, il faut absolument que l’on soit ensemble et que la chose soit adressée à une partie pour éviter les difficultés. « Il est vraiment temps pour que chacun communique en portant le Yeksi Naa. Mais aussi, il s’agit de mettre l’accent sur la coordination en se focalisant sur le comité national », précise-t-elle.

La Directrice générale de la Pna a fait part par ailleurs, il est temps de rétablir le plan d’urgence pour atteindre le gap. Revenant toujours sur la pérennisation de ce modèle, elle a indiqué qu’« il faut qu’on soit ensemble pour éviter de bloquer la chaîne. Mais aussi, pour éviter les difficultés, Il faut que tout soit ensemble, des ressources humaines bien formées, en passant par celles financières, jusqu’aux autres aspects de développement ».
« Qu’il se le tient pour dit ! S’il ne sera pas là, les populations vont le demander à la fin de l’année », souligne-t-elle. Dr Annette Seck Ndiaye s’exprimait lors de la réunion du Comité technique national du programme « Yeksi naa » chargée de l’approbation du programme. « Yeksi naa » est un nouveau modèle de distribution de médicaments essentiels jusqu’aux Points de prestation de soins (Pps). Il a pris départ avec 82 produits pour arriver aujourd’hui à 118 produits de santé. Ce projet couvre actuellement l’ensemble des 14 régions, 76 districts et 1375 points de prestation de service.

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles