A méditer pour le Sénégal ? Le Benin annule la taxe sur les réseaux sociaux

Alors que le Sénégal avec un loi allant dans le sens suscite de nombreuses questions relatives à l’usage de l’internet, de nombreux beninois ont manifesté leur désaccord cette semaine, notamment sur les réseaux sociaux. De nombreux activistes ont lancé le hashtag #TaxePasMesMo.

Des manifestations qui ont obligé les autorités du pays à organiser une réunion à la présidence de la république, ce samedi 22 septembre. l’application de la mesure prise par décret le 25 juillet dernier a conduit cette semaine à une hausse de plus de 1000 pour cent selon les consommateurs.

Le président Patrice Talon, assisté des ministres des finances et de l’économie numérique et les responsables des réseaux GSM ainsi que les acteurs du numérique ont décidé de l’annulation du décret présidentiel signé le 25 juillet 2018 portant « introduction d’une contribution sur la consommation des services de communication électronique fournis par les réseaux ouverts au public en République du Bénin ».

Selon le décret, pour les services (appel, sms et internet), un taux de 5% devait être prélevé à chaque opération.

En ce qui concerne les cas de l’accès à internet utilisé pour fournir un service par contournement (plateforme OTT) ou une plateforme de réseau social, le gouvernement réclame une contribution de 5 FCFA par mégaoctet.

Pour justifier cette mesure le gouvernement avait évoqué un manque à gagner des opérateurs de téléphonie mobile confrontés à la rude concurrence des services tels que Messenger, WhatsApp et Viber.

Avec BBC Afrique

Momar Diack SECK
à lire

Autres Articles