27 ans en prison pour un crime qu’il n’a pas commis, il reçoit 16,5 millions de dollars en guise de dommages et intérêts

Donald Eugene Gates, un homme qui a passé 27 ans en prison après avoir été condamné à tort pour un crime qu’il n’a pas commis, recevra un total de 16,5 millions $ du District de Columbia, rapporte ABC News. En 1981, D Gates avait été condamné à la prison pour le viol et l’assassinat d’une étudiante de l’Université de Georgetown du nom de Catherine Schilling.

En 2009, avec l’usage des moyens et techniques avancés comme les tests de l’ADN, les autorités ont découvert le crime a été commis par un autre homme (il est mort en 2012).

Le dernier mercredi, un jury fédéral a également découvert que les officiers chargés de l’enquête initiale avaient sciemment omis une preuve importante dans son cas et qui aurait prouvé l’innocence de cet homme âgé maintenant 64 ans.

La preuve du FBI est l’analyse de cheveux Michael P. Malone, présent lors du procès de Gates, qui  l’avait largement discrédité. Après, il a été constaté qu’il a fait un faux témoignage comme lors d’un autre cas survenu dans les années 1990.

Le témoignage d’un informateur de la police aussi a été payé, il a également avoué après avoir fourni de faux renseignements, ont révélé les avocats de Gates.

Ce règlement vient après qu’il a reçu 1 million de dollars  du gouvernement fédéral. Depuis sa publication, Gates a déménagé dans le Tennessee et est aux prises avec un certain nombre de problèmes de santé.

ABC News  rapporte qu’il a dit à propos de ce règlement: « Je vais en faire bon usage,  à coup sûr. »

Dans le cas de Bill Gates, les tests d’ADN ont été également en mesure de déterminer en 2013 le véritable assassin , mais l’homme était mort l’année précédente.

Après l’élargissement de Gates en 2009, le Bureau du procureur des États-Unis pour le district de Columbia a passé plus de quatre ans à examiner le cas impliquant l’analyse des preuves du FBI, (cheveux et fibres) .

Le bureau a identifié plus de 100 cas pour examen, puis finalement a annulé quatre autres condamnations à la suite.

Le Bureau du Procureur général du District de Columbia avait auparavant défendu la police dans le cas d’espèce.

lactuacho.com  avec newsone.com/

Fara Michel DIEYE

Rédacteur

Fara Michel DIEYE

Co-fondateur du site Lactuacho.com, Fara Michel DIEYE jouit de plus de 18 années d’exercice dans la profession du journalisme et de la communication. Il a été notamment Rédacteur en chef du site d’information Dakaractu.com et de l’hebdomadaire Espace Magazine, et Directeur de la Rédaction du Quotidien Rewmi et de l’hebdomadaire économique Ecofi. En savoir plus >>

à lire

Autres Articles