1000 unités de matériels agricoles réceptionnées : Macky Sall ambitionne de construire une agriculture moderne

Le président de la République, Macky Sall l’avait promis et il l’a fait. Il a réceptionné  plus de 1000 unités de matériels agricoles et équipements de génie civil, avec la participation sans faille de cheikh Amar, patron de Tse, destinés à l’atteinte des objectifs du PRACAS. Le financement de ces matériels de près de 32 milliards F CFA est obtenu grâce la coopération entre le Sénégal et l’Inde.

Chose promise chose due ! Le président de la République Macky Sall, dans sa stratégie de rendre plus performant l’économie sénégalaise, de décider de passer par l’agriculture pour atteindre ses objectifs. Raison pour laquelle, il ambitionne de faire de l’agriculture le moteur du progrès économique et social du pays. J’ambitionne de construire une agriculture compétitive, durable apte à assurer la transformation structurelle de notre économie », a-t-il déclaré. C’est dans ce cadre, qu’il a pris l’option d’intensifier la mécanisation agricole afin d’accroître la productivité et le bien-être des populations rurales (agriculteurs et agricultrices) de façon générale donner un bien aux familles.

Il a profité de ce rendez-vous pour rendre hommage à tout ce que le monde agricole obtient comme acteurs, producteurs, semenciers, opérateurs, transformateurs, bref. Tout ce le monde agricole compte comme acteurs y compris l’administration et les sociétés d’accompagnement et supports du monde rural. Cet engagement précise-t-il, « vise à renforcer l’agriculture moderne », en la rendant « plus adaptée, inclusive et intégrée » fondée sur le savoir et le savoir-faire suivie de technologie.

« Je suis déterminé à assurer pleinement la modernisation de notre agriculture notamment par son équipement et en matériels performants », a-t-il dit. Le chef de l’État, toujours dans son réquisitoire, a décidé de mettre en place en sein du ministère de l’Agriculture, une Direction chargée de la modernisation et de l’équipement durable. Cette Direction a pour mission de promouvoir la mécanisation, un développement durable de notre agriculture, avec l’introduction d’équipements appropriés, un système de sécurité afin d’accroître la production et de créer des emplois.

« J’ai décidé d’ajouter annuellement un budget de 5 milliards F CFA dédié exclusivement à l’acquisition de divers matériels de culture attelée au bénéfice de petites exploitations agricoles et familiales. Cette dotation servant à subventionner à hauteur de 70%, l’acquisition de matériel et outillage agricole pour les bénéficiaires, a permis de récolter entre 2013 et 2017, 65. 063 unités, auprès des industries locales », a indiqué M. Sall.

Concernant les grandes exploitations agricoles, martèle-t-il, « notre parc de tracteurs s’est enrichi de près de 2000 tracteurs acquis entre 2012 et 2017, avec une subvention de 60% ». Toutefois, il a estimé que la mise à disposition de ce matériel, combinée à la formation des acteurs, va améliorer sensiblement, l’environnement agricole et favoriser ainsi la promotion de producteurs modernes. Le chef de l’État s’exprimait hier lors de la cérémonie de remise de plus de 1000 unités d’équipements agricoles, d’une valeur de 32 milliards de Francs CFA, où il a engagé, son gouvernement à amplifier ses efforts pour faire du Sénégal, « le grenier de l’Afrique de l’Ouest et exportateur important de riz ». « J’exhorte le gouvernement à prendre des initiatives et à mener des efforts pour faire de notre pays, le grenier de l’Afrique de l’ouest, et surtout en faire prochainement, un pays exportateur de riz qui constitue un actif important de notre pays », dira-til.

Cheikh Amar Pdg Holding Amar, prenant la parole a exhorté aux acteurs du monde rural de ne pas mettre ce matériel fors de nos frontières du fait qu’il est doté de Gps. « Tout le matériel est équipé de GPS. Raison pour laquelle, je demande aux agriculteurs de ne pas mettre ce matériel hors de nos frontières », a-t-il dit. Solon lui, ce matériel qui vient d’être présenté, vise à aménager 20 000 ha. « J’ai demandé 30 000 ha et ils me l’ont accordé » a signalé M. Amar. Selon lui, parmi le matériel de génie civil, une partie est dans la vallée pour l’aménagement du terrain. Ce projet présente une première phase de 32 milliards financée par la coopération indienne et la deuxième est estimée à 53 milliards F CFA. Ce qui permet d’augmenter les performances du bureau agricole de 60 ha avec une reproduction de riz à l’ordre de 470 000 tonnes multipliées par deux. Ce qui permettra d’atteindre l’autosuffisance en riz. Ce qui montre l’impact de ce projet dans le programme national d’autosuffisance en riz. Le patron de Tse a exhorté également à la jeunesse de se lancer dans l’agriculture parce que dit-il, la terre ne ment pas » ».

Saër DIAL

Rédacteur

Saër DIAL

à lire

Autres Articles